Journal de la Voix
Accueil » Business & Voix » Alexa et Assistant font leur pub au Super Bowl

Alexa et Assistant font leur pub au Super Bowl

 

Le super Bowl c’est l’événement sportif américain le plus important. Et ce sont des milliard de gens à travers le monde qui suivent en direct cette rencontre sportive. Les Chiefs de Kansas City ont battu les 49ers de San Francisco, 31 à 20, mais ce n’est pas vraiment notre souci premier. Le super Bowl, ce sont des publicités nouvelles, modernes qui coutent des millions de dollars la seconde. Mais il faut être présent. Amazon et Google y étaient avec deux approches différentes.

Alexa joue avec l’humour

Comment faisaient les gens avant Alexa ? C’est la question qu’a posé Amazon dans sa publicité diffusée pendant le super Bowl ce 2 février en direct depuis le Hard Rock Stadium de Miami Gardens, en Floride. Une vidéo humoristique et particulièrement efficace pour justifier de la réponse.

Amazon a fait appel à Ellen DeGeneres et Portia de Rossi pour commencer la blague sur la vie d’avant Alexa. Ça commence simplement, au moment de quitter la maison, Ellen demande à Alexa de baisser le thermostat. Ensuite, on remonte le temps pour voir des personnes demander à d’autres personnes des choses qu’on demande aujourd’hui à Alexa.

La Alexa du moyen-Age donne des choses intéressantes comme la terre est plate et des sorcières volent des pantalons. Un bouffon de la Reine Victoria est en panne au moment de raconter une blague. Le Al des pionniers américains est incapable de jouer la musique préférée du cowboy. Et les exemples continuent. On retrouve même Nixon qui demande à Alicia de lui rappeler d’effacer certaines bande. Un clin d’oeil sans doute aux dernières affaires d’Amazon sur l’enregistrement de données personnelles.

Quelque soit l’époque ou la demande, la réponse à la question de Ellen Degeneres,  « Comment vivait-on avant Alexa ? » est claire, on ne vivait pas.

Le message d’Amazon est donc évident, montrer qu’Alexa fait partie intégrante de notre vie, au même titre l’eau ou l’électricité. Mais c’est fait de manière légère, indirecte, sans mettre la pression sur le consommateur. Et reconnaissons le, le résultat est au rendez-vous.

Google mise sur les émotions

Si Alexa a joué sur l’humour et la légèreté, Google a voulu tirer sur la corde sensible. Une homme agé, veuf, veut se remémorer sa vie d’avant et demande à Google de l’aider à se souvenir. « Hey Google, Montre moi des Photos » et l’homme peut revoir les images avec sa femmes, et quand il dit « souviens toi + une anecdote » Google répond qu’il l’a enregistrée. Et Google affiche ensuite tous les souvenirs que l’homme lui a racontés.

Cette fonctionnalité de la mémoire est peu connue chez Google Assistant et pourtant elle existe. Mais sommes nous prêts aujourd’hui à partager notre vie avec un ordinateur ou une intelligence artificielle. C’est ce que proposait Memory Lane, une application vocale pour permettre aux personnes âges de se raconter.

Quand Amazon choisit l’humour et l’aspect indispensable de son assistant vocal, Google mise donc sur l’émotion, ciblant plutôt les personnes âgées. Il est vrai que les jeunes connaissent déjà Assistant avec leurs smartphones. Ce qui explique peut-être cette communication particulière.

A quelle publicité êtes vous le plus sensible ?

Ces articles peuvent vous intéresser :

Djingo disponible au printemps 2019 à 49€ avec Alexa

Alexis

La compagnie aérienne Virgin lance l’enregistrement via Alexa en Australie

Alexis

Évaluer vos Skills par la voix est désormais possible

Alexis

Seulement 500 Skills en France contre près de 40000 aux États-Unis

Alexis

Sherpa, un assistant vocal espagnol dépasse les 5 millions d’utilisateurs et lève des fonds

Alexis

Tectonic Audio Labs lève 6 millions de dollars

Antoine

Laisser un commentaire