Journal de la Voix
Accueil » Business & Voix » Marketing de la voix : obtenir des échantillons gratuits avec Alexa

Marketing de la voix : obtenir des échantillons gratuits avec Alexa

 

Tout le monde sait que les gens adorent les échantillons gratuits qu’ils peuvent tester ou collectionner. A commencer par les marques. Des campagnes de promotions sur les réseaux sociaux commencent à inviter les gens à demander des échantillons gratuits à leurs assistants vocaux. La nouvelle tendance du marketing de la voix est en marche.

Les assistants vocaux sont en passe de modifier notre quotidien. Ils apportent une aide dans la gestion des maisons intelligentes. Ils permettent aux utilisateurs de s’informer ou de se divertir. C’était un peu la phase une du lancement des enceintes connectées.

Amazon a récemment ouvert une phase deux avec la monétisation des skills. Et le moyen pour les développeurs de rentabiliser les milliers de skills disponibles sur le store d’Amazon.

revolution des assistants vocauxDe leur côté, les grandes marques inaugurent une forme de phase trois du commerce vocal. Elles commencent, elles aussi, à voir tout le potentiel des assistants vocaux. Comme l’expliquent Eric Dosquet, Oxana Gouliaéva et Yvon Moysan dans leur ouvrage « La révolution des assistants vocaux », « Avec le numérique, les marques ont gagné le pouvoir de parler à chacun et de manière interactive, les assistants vocaux accentuent cette tendance. »

Alexa envoie moi un échantillon gratuit…

Pour le moment, la publicité directement sur les assistants vocaux est impossible, dans la mesure où les appareils ne se déclenchent – normalement – que si on prononce les mots d’éveils. Pour les marques, il faut donc trouver une motivation pour que l’utilisateur s’intéresse à leurs produits. Et c’est bien naturellement l’échantillon gratuit.

L’an passé, une startup britannique, Send Me a Sample, travaillait avec des grandes marques pour envoyer des échantillons gratuits, simplement en en faisant la demande à son assistant vocal. Si un Britannique voulait tester le parfum Be Delicious de DKNY, il lui suffisait de demander à Google Assistant ou Alexa d’ « envoyer un échantillon de DKNY ».

Le client potentiel recevait son échantillon chez lui et un coupon pour un cadeau gratuit dans la boutique en ligne. DKNY n’était pas la seule marque proposée par la startup, Coca Cola’s Diet Coke Mangue exotique, Benefit Cosmetics, Bacardi, Nutella et Clarins for Men sont quelques noms qui ont participé à cette première expérience.

Coca Cola, Superbowl et Alexa

Reprenant l’idée des échantillons gratuits, Coca Cola a profité, cette année, du Super Bowl pour frapper un grand coup. D’abord une publicité met en scène Martin Scorcese qui envoie un texto à un Jonah Hill, fatigué chez lui. Il finit par sortir, va dans un magasin, boit un Coca Cola Energy est débarque à la soirée de Scorcese en pleine forme. Le clip est diffusé pendant la pause du match à des millions de spectateurs américains.

Il est admis aux Etats Unis que l’activité du lundi d’après Super Bowl est souvent très réduite. Comme un lendemain de fête.

La solution à cette grosse fatigue ? Demander à Alexa d’envoyer un échantillon gratuit de la nouvelle boisson énergisante. Une fois la demande faite, le client reçoit un lien sur son smartphone pour indiquer son adresse de livraison.

Amazon a voulu aller encore plus loin pour faire connaître cette boisson. Le géant proposait aux clients de venir récupérer directement leur échantillon gratuit auprès de camions Amazon stationné dans 30 villes américaines. A New York, par exemple, le camion était garé près de grand Central Terminal, la gare la plus fréquentée de la ville.

Autant dire que le succès a été au rendez-vous, Amazon annonçant le jour même que tous les échantillons disponibles via Alexa étaient épuisés.

Bientôt en France ?

Pour le moment, cette pratique n’est pas utilisée en France, mais cela ne saurait tarder. Les assistants vocaux sont un bon outil de sensibilisation à ces nouveaux moyens de communications comme l’ont été les tweets ou les posts promotionnels sur Facebook ou Instagram.

Et comme le commerce vocal devient de plus en plus courant, les gens auront moins de réticence à demander à leur assistant vocal de leur envoyer un produit à tester et plus généralement leurs achats en ligne. La conséquence sera bien, dans les mois à venir, l’utilisation grandissante des assistants vocaux comme canal de promotion publicitaire.

Au départ, on entendra certainement beaucoup de critiques, notamment autour de la protection des données. Et puis, comme toujours, cela rentrera dans les habitudes au point de devenir un acte totalement naturel. Comme l’annonçait il y a deux ans Le Journal de la Voix, Les assistants vocaux sont-ils le futur du marketing ?

Ces articles peuvent vous intéresser :

Assistants vocaux : un avenir pour les personnes âgées ?

Antoine

Avec BMW la pub vocale fait son apparition sur enceinte connectée

Antoine

Tectonic Audio Labs lève 6 millions de dollars

Antoine

Les assistants vocaux : le futur du marketing ?

Alexis

Alexa pour mesurer votre pression artérielle

Alexis

Vivoka lance la première marketplace mondiale des technologies de la voix.

Antoine

Laisser un commentaire