Journal de la Voix
Accueil » Business & Voix » L’économie vocale française se réunit au salon Voice Tech Paris

L’économie vocale française se réunit au salon Voice Tech Paris

Les 26 et 27 novembre 2019 se tiendra à Paris la toute première édition du salon Voice Tech Paris. Un salon entièrement dédié aux solutions et applications vocales ! Avec une trentaine d’entreprises et startups présentes, plus de 700 participants et 50 speakers, l’évènement a pour ambition de guider les entreprises dans leurs transitions voice-first, en leur présentant, via une série d’ateliers, tables-rondes et conférences inspirantes les enjeux et cas d’usage associés aux technologies vocales aujourd’hui !

Ateliers, tables-rondes et conférences au programme de cette première édition de Voice Tech Paris

«Nous avons demandé aux entreprises de venir témoigner et partager un projet vocal mis en place ou en développement pour comprendre de A à Z les difficultés rencontrées, les technologies utilisées et les résultats.» Nous dévoile Manon Philippe, Responsable Conférences de Voice Tech Paris. «Notre objectif est de présenter aux décideurs des cas d’usages inédits, qui, au-delà des assistants vocaux, créent une réelle rupture dans notre façon d’appréhender le business et l’interaction hommes-machines.».

De l’industrie au retail, le vocal sur toutes les lèvres

Manon Philippe Responsable Conférences de Voice Tech Paris

«Comme souvent sur les grands enjeux de ruptures digitales, le secteur bancaire a clairement investit le créneau du vocal» analyse Manon Philippe, «mais tous les secteurs de l’économie sont concernés par cette nouvelle technologie et ont bien pris conscience de la révolution qui est en train de se dérouler autour du vocal et des implications que cela représente» !

Des études ont montré que parmi les marques interrogées sur leurs prévisions d’investissements pour améliorer l’engagement client, 76% d’entre elles placent les technologies vocales en 4e position d’ici deux ans.

Une diversité sectorielle, qui se ressent dans la programmation du congrès Voice Tech Paris qui s’annonce éclectique ! L’évènement accueillera ainsi à la tribune les témoignages des groupes Bouygues, Société Générale, Pierre & Vacances ou encore EDF et Oui SNCF pour n’en citer que quelques uns ! Autant de marques qui ont répondu présentes à l’invitation de Corp Agency, l’organisateur de ce salon.

«C’est un écosystème assez fédérateur, les personnes sont très enthousiastes pour porter des projets.» explique encore Manon Philippe, qui ajoute «C’est un sujet nouveau, il y a beaucoup de questions qui se posent, tant au niveau de la protection des données, que de la relation vis-à-vis des GAFA. Les entreprises qui n’ont pas encore déployé de projets sont très intéressées pour découvrir le fonctionnement du vocal.» Et les organisateurs se réjouissent déjà de l’accueil très positif que leur initiative a rencontré.

Technologies vocales, pas de révolution sans une évangélisation des utilisateurs

« Il faut un temps d’acceptation. Pour le moment il faut évangéliser le sujet », Manon Philippe

Des études montrent que d’ici l’année prochaine, 85% de la relation marque-client se fera sans interaction humaine grâce aux assistants vocaux. 98% des professionnels de l’automobile estiment que la voiture connectée, avec commande vocale, sera une des exigences des utilisateurs.

Et pourtant, même si les chiffres sont encourageants quant à l’acceptation de ces nouvelles technologies, principalement aux Etats-Unis et en Chine, Manon Philippe reconnaît que «En France et même en Europe, il y a plus de réticence notamment par rapport à la protection de la vie privée et aussi parce que c’est une nouvelle technologie. Il faut un temps d’acceptation. Pour le moment il faut évangéliser le sujet.»

Sur la question, « le vocal annonce-t-il la mort des écrans ? », Manon Philippe est catégorique, la voix ne va pas tout remplacer à l’avenir, « Ce que l’on voit émerger pour le moment c’est une cohabitation entre les écrans et le vocal. Les créateurs de ces technologies comme Amazon, insistent auprès des entreprises sur la création d’applications multimodales, écran plus voix, pour simplifier les usages. »

Les GAFAS en première ligne de cette économie vocale

Les GAFA ne seront bien sûr pas oubliés dans les débats et leurs noms vont être au centre des discussions et des réflexions, tant leur présence est imposante pour ne pas dire hégémonique. Avec cette question, «Quelle relation entretenir avec les GAFA, travailler avec eux ou sans eux ?»

Une première réponse est apportée par Manon Philippe «Les entreprises ont commencé à intégrer le fait que le phénomène du vocal est important et que si les marques veulent maintenir leur présence, elles n’ont d’autre choix que de se familiariser et de s’adapter à ce nouveau canal de distribution et de communication. . Ces dernières se tournent assez naturellement vers les GAFA pour le moment.»

Une réalité constatée à plusieurs reprises par le Journal de la Voix qui a déjà évoqué comment des sociétés comme Oui SNCF, le groupe Accord, Free ou Orange ont développé leurs applications via les GAFA.

Mais la Responsable Conférences de Voice Tech Paris souligne une problématique «La désintermédiation des marques qui ne sont pas confiantes vis à vis de concurrents directs comme Amazon. Effectivement, en permettant aux géant de l’internet de devenir un canal de vente de leurs produits, elles leur partagent également des données précieuses sur les préférences et le parcours achat de leurs clients. Les marques doivent arbitrer entre intérêt de court terme, celui d’exploiter un nouveau canal en plein essor pour se rapprocher de leurs clients et risque de désintermédiation. »

Avec Voice Tech Paris, le vocal a enfin trouvé sa grand-messe !

Un salon pour aller à la rencontre de professionnels et s’informer sur les enjeux de voix

Avec la première édition de Voice Tech Paris, les nouvelles technologies du vocal, leurs enjeux, les solutions, les risques et les avantages seront abordés par des spécialistes pour que les entreprises françaises participent pleinement à l’évolution du monde.

Le salon, sera ainsi l’occasion pour les professionnels de trouver des réponses à de nombreuses questions, comme celle des technologies utilisées, de savoir si des alternatives aux GAFA pourraient voir le jour. Mais également comment les marques vont s’adapter à ce nouveau mode d’interaction, comment rendre leur contenu attractif via un mode de communication qui avait été laissé de côté depuis plusieurs années et qui revient à la mode.

Informations sur Voice Tech Paris
Date : 26 et 27 novembre 2019
Adresse : Salons de l’Aveyron 17, rue de l’Aubrac, 75012 Paris
Site de l’événement : https://www.voicetechparis.com
Inscriptions et informations sur les différents pass : https://www.voicetechparis.com/2019/ inscription/

A propos de Corp Agency
Corp Agency est un créateur d’événement B2B qui existe depuis 10 ans et organise déjà quatre grands salons « Big Data Paris », « AI Paris », « Blockchain Paris » et « Data Marketing Paris ». Avec une quarantaine de personnes travaillant dans les bureaux parisiens, Corp Agency possède également une antenne à Toronto et une à Singapour pour développer des événements à l’international.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Évaluer vos Skills par la voix est désormais possible

Alexis

Les développeurs français peuvent monétiser leurs Skills Alexa

Alexis

Djingo de Orange : tout ce qu’il faut savoir

Alexis

Google lance le « in action purchase »

Alexis

Projet Alias : protéger sa vie privée sur Alexa et Assistant

Antoine

Djingo disponible au printemps 2019 à 49€ avec Alexa

Alexis

Laisser un commentaire