Journal de la Voix
Accueil » Actualité Alexa » Assistants vocaux et Coronavirus, Alexa plus performante

Assistants vocaux et Coronavirus, Alexa plus performante

L’actualité du moment est bien sûre dominée par l’épidémie de Coronavirus, Covid 19. Les journaux, les télévisions, les réseaux sociaux y vont tous de leurs articles et messages pour informer les gens sur ce qu’est cette nouvelle maladie et comment s’en protéger. Nous avons demandé à Alexa, Assistant et Siri, ce qu’ils avaient à nous dire sur le sujet. Et Alexa apporte les meilleures réponses.

assistant vocaux coronasvirusPour faire ce test, nous avons posé les deux mêmes questions aux trois assistants vocaux disponibles aujourd’hui, à savoir Alexa d’Amazon sur un Echo Dot, Google Assistant sur un Google Nest Mini et Siri sur un Macbook Air.

Les questions étaient simples,
«…. Parle moi du Coronavirus ?»
« … Quels sont le symptômes du Coronavirus ? »

Alexa la plus complète

Mais les réponses n’étaient pas tout à fait les mêmes suivant l’assistant vocal auquel on s’adressait.

Pour Alexa, les réponses ont été les plus pertinentes. A la première question, elle nous a fait un historique de la maladie, nous invitant à la fin à compléter notre recherche.

Pour la seconde question, elle a rappelé les symptômes, puis s’appuyant sur les recommandations de l’OMS, elle nous rappelle quelles sont les mesures à prendre pour se protéger.

Du coté de Google Assistant, c’était un peu plus « désordonné ». A la première question, elle n’a pas compris et m’a parlé des saisons (??). En essayant à nouveau, elle m’a invité à demander l’actualité pour ensuite me faire écouter LCI. A la seconde question, Assistant m’a seulement donné les risques, mais pas les conseils comme l’a fait Alexa.

Enfin Siri, là aucune information, l’assistant vocal se contente les deux fois de nous inviter à aller sur le site du gouvernement. Le strict minimum.

Au final, c’est bien Alexa qui joue le mieux son rôle d’assistant vocal, répondant parfaitement aux questions et invitant à en poser d’autres.

Les deux autres assistants se comportent un peu plus comme des « moteurs de recherche »dans le cas de Google, renvoyant sur un chaîne d’information ou « lisant » un communiqué de presse. Quant à Siri, on l’a vu, aucune information vocale à par pour nous envoyer par deux fois vers le site du gouvernement. Ce qui  impose dans le cas présent d’oublier la voix pour reprendre une activité classique sur internet.

Plus que de savoir quel assistant vocal gère mieux la musique ou les lumières du salon, c’est probablement pour ce type d’utilisation que les assistants vocaux prennent leur pleine mesure. Leur capacité à être réactif à l’actualité pour nous apporter vocalement des réponses à nos interrogations.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Alexa apprend la politesse à vos enfants

Alexis

DiscoVR, l’enceinte Alexa qui protège aussi votre intimité

Antoine

100 millions d’appareils équipés d’Alexa vendus

Antoine

Et si Alexa remplaçait votre médecin ?

Diane

Alexa en France : Medion ouvre le bal avec son haut-parleur compatible

Maxime

Avec « Answer Udpates », Alexa vous répond plus tard quand elle ne sait pas

Antoine

Laisser un commentaire