Journal de la Voix
Accueil » Autres IA & Assistants » Fernand l’assistant vocal destiné aux agriculteurs

Fernand l’assistant vocal destiné aux agriculteurs

Dès l’automne 2019, Fernand l’assistant vocal viendra aider les agriculteurs dans la gestion de leur exploitation. L’objectif est de faire gagner du temps aux utilisateurs pour accéder à des informations comme la météo, les cours des marchés, etc tout en les tenant au courant des différentes réglementations en vigueur et leur éviter ainsi de prendre de mauvaises décisions.

Gérer une exploitation agricole, c’est être confronté à de nombreuses informations en plus du travail quotidien. La météo, les cours et marchés du jour, les plate-formes coopératives, la gestion des terres pour ne citer que quelques exemples. Et c’est pour centraliser toutes ces informations et de nombreuses autres que Promize, une start-up du groupe Isagri, spécialiste des solutions numériques pour les agriculteurs a développé Fernand, l’assistant vocal destiné aux agriculteurs.

fernand assistant vocal agriculteurSon objectif est de simplifier le métier d’agriculteur en apportant une réponse à toutes les questions liées au travail. Pour cela, l’utilisateur interroge Fernand sur son smartphone ou son enceinte connectée pour obtenir une réponse vocale ou visuelle.

« Faut-il que je vende mon colza aujourd’hui ? Quand dois-je faire réviser mon tracteur ? Est-ce que je peux traiter mes blés cette semaine ? Autant de questions auxquelles Fernand apporte une réponse claire et personnalisée », explique Alexandre Diaz, directeur de Promize.

Simplifier le travail des agriculteurs

Fernand n’est pas un assistant vocal comme les assistants classiques, les Alexa d’Amazon ou Google Assistant. Il dispose d’un algorithme métier. C’est à dire qu’il comprend sans ambiguïté de quoi parle locuteur. Ainsi comme l’explique un responsable, parler de blé c’est parler uniquement de céréales.

Après avoir enregistré toutes les informations liées à l’exploitation agricole sur son compte, l’intelligence artificielle compile les données, comme les différentes parcelles, les factures, les cours des céréales avant de les analyser pour apporter une réponse orale précise à la question posée vocalement par l’utilisateur. Il est également possible d’avoir un retour visuel pour une meilleure compréhension.

« Notre leitmotiv a toujours été la simplification des métiers agricoles. Nous proposons l’extraction d’une information claire dans la masse des données disponibles », explique Alexandre Diaz.

Un assistant vocal gratuit

Fernand se synchronise avec tous les logiciels de gestion de l’exploitation pour en extraire les données nécessaires à son analyse. Ces informations sont stockées dans le cloud pour un meilleur accès lors des utilisations suivantes. Fernand se veut universel et ouvert, laissant l’agriculteur choisir ses services favoris.

Fernand sera disponible à l’automne 2019 et sera entièrement gratuit pour les agriculteurs. Son coût de fonctionnement étant pris en charge par des partenaires comme des coopératives ou des négoces.

Dans un premier temps, l’assistant virtuel répondra à toutes les questions liées aux grandes cultures avant d’être, plus tard, adapté à l’élevage et à la viticulture.

Ces articles peuvent vous intéresser :

L’assistant vocal d’Alibaba meilleur que Duplex de Google ?

Antoine

Les assistants vocaux et les accents

Diane

Samsung ouvre Bixby aux développeurs pour créer des « capsules »

Antoine

Apple baisse le prix du HomePod, son enceinte connectée

Antoine

Vivoka : « Nous pouvons faire l’assistant vocal de demain »

Antoine

Mycroft, l’alternative Open Source aux assistants vocaux d’Amazon et Google

Antoine

Laisser un commentaire