Journal de la Voix
Accueil » Guide d'achat » Google Home ou Amazon Echo : quel est le meilleur assistant vocal ?

Google Home ou Amazon Echo : quel est le meilleur assistant vocal ?

La bataille entre Google et Amazon pour devenir l’assistant vocal de référence dans votre salon (ou votre vie !) fait rage. Aux États-Unis, Amazon via sa ligne de produit Echo a pris une longueur d’avance en étant le premier à offrir une telle solution. Google a suivi et depuis bien amélioré son offre pour Google Home. Amazon a depuis lancé sa deuxième génération d’Echo. Lequel des deux vous convient le mieux ?

Alexa ou Google Home

Google Home ou Amazon Echo : quelles versions et quels prix ?

Avant de se lancer dans une comparaison point par points des haut-parleurs Echo et Google Home, prenez le temps de réfléchir à la façon dont vous souhaitez équiper votre maison à court comme à moyen terme.

Amazon dispose de la plus grande gamme de haut-parleurs intelligents. L‘Echo est la référence, peut faire énormément de choses et coûte 99€ (hors promotions). Si n’avez pas besoin ou pas envie d’une enceinte de cette taille, l’Echo Dot coûte lui 60€ (hors promotions), ce qui est bon marché et permet de commencer à découvrir le monde des assistants vocaux. Bien évidemment, la qualité sonore n’est pas au niveau de l’Echo mais si vous souhaitez essentiellement écouter de la musique, vous pouvez connecter à des haut-parleurs de meilleure qualité via Bluetooth ou la prise audio de 3,5mm.

Ensuite, il y a l’Echo Spot à 129€ (hors promotions) qui ajoute un écran à l’Echo, de sorte que vous interagissez avec l’assistant d’une manière complètement différente, et visualisez le contenu visuel, tel que le flux d’une caméra de sécurité. L’Echo Spot ressemble à un petit réveil et offre les mêmes fonctionnalités vocales que l’Echo et l’Echo Dot.

Google lui n’a que deux produits. Le Google Home original est le produit principal et rivalise avec l’Echo en termes de caractéristiques mais est un peu plus cher à 149€ (hors promotions). Le Google Home Mini lui rivalise avec l’Echo Dot et coûte 49€ (hors promotions). À noter que ce dernier n’a pas de sortie audio, donc vous ne pouvez pas le connecter à un système hi-fi externe via une prise audio jack de 3.5mm (mais cela reste faisable via Chromecast si votre chaîne hi-fi le supporte). Google n’a pour le moment pas d’assistant vocal avec écran intégré.

La gamme d’Amazon est donc la plus complète, mais si vous n’êtes pas intéressé à avoir un appareil avec écran intégré comme l’Echo Spot, alors les produits de base des deux sociétés sont à peu près égaux. Les promotions régulièrement proposées par l’un comme l’autre font qu’au final, les écarts de prix sont minimes.

Amazon comme Google travaillent également avec des partenaires externes, et ont lancé une série de haut-parleurs intelligents supportant leur intelligence artificielle et offrant donc tous les services de l’assistant vocal. Le Sonos One qui fonctionne avec Alexa est tout simplement excellent. A noter également le Allure de Harmon Kardon. Du côté de Google notons le Sony LF-S50G et Panasonic SC-GA10.

Google Home ou Amazon Echo : les fonctionnalités

Google a récemment annoncé une série de nouvelles fonctionnalités à venir pour ses assistants vocaux. Cela permettra d’améliorer les Google Home et de réduire l’écart avec les Amazon Echo. Parmi ces fonctionnalités, trois sont particulièrement intéressantes (leur date de lancement en France est encore inconnue cependant)

La Conversation en Continu vous permet de poser une question, puis de continuer sans avoir à répéter « OK Google ». Il devrait rendre les conversations avec Google Home plus fluides.

Ensuite, les Actions Multiples permettront à Google de faire plusieurs choses en même temps. Vous pouvez par exemple demander d’allumer les lumières de votre salle à manger et de votre cuisine, en utilisant une seule phrase, plutôt que de prendre chacune d’elles comme une action séparée. Vous pouvez aussi demander quel temps il fait à plusieurs endroits. Cela rend la manière d’interagir beaucoup plus naturelle.

Pour finir les Routines Personnalisées vous permettent de contrôler plusieurs appareils domestiques intelligents à la fois, en exécutant un script préconfiguré. Par exemple, vous pouvez vouloir tout éteindre lorsque vous sortez. Amazon le propose déjà depuis longtemps et il était grand temps pour Google d’offrir cette fonctionnalité.

Google Home Mini

Google Home ou Amazon Echo : le design

Les Amazon Echo et Google Home sont des haut-parleurs à commande vocale que vous pouvez contrôler sans utiliser vos mains, par simple commande vocale comme leur nom l’indique. Alors que Google avait l’habitude de gagner la bataille du design face à Amazon, la deuxième génération d’Amazon Echo monte le niveau de concurrence.

Le premier Echo avait un design quelque peu basique et industriel, mais Amazon a rendu le nouveau haut-parleur intelligent beaucoup plus attrayant. Il y a également maintenant un choix de six finitions : trois matériaux, deux bois et un choix métallique. Il est donc beaucoup plus facile de trouver le produit qui convient à la décoration de votre intérieur.

Le Google Home reste lui très agréable à regarder. Il a une silhouette toute en courbe qui, selon Google, a été inspirée par des verres à vin et des bougies. Son boîtier inférieur peut être remplacé par différentes coquilles pour s’adapter à votre ameublement – il y a six coquilles, disponibles en tissu ou en métal. Il a un toit incliné, avec quatre diodes électroluminescentes pour fournir un retour visuel.

L’approche d’Amazon est entièrement mécanique, avec des boutons physiques pour la mise en sourdine, l’activation et le volume. Google a lui opté pour un écran tactile, de sorte que vous contrôlez votre musique en glissant simplement vos doigts. Par contre, le bouton de sourdine reste un bouton mécanique et est situé à l’arrière de l’enceinte.

Les deux produits ont des microphones qui permettent de capter votre voix de même quand vous êtes loin de l’appareil comme être de l’autre côté de la pièce ou dans le couloir.

Google Home ou Amazon Echo : les solutions d’assistant vocal

L’assistant vocal proposé par Amazon est bien évidemment Alexa tandis que celui de Google a le nom très imaginatif de Google Assistant.

Alexa est capable de comprendre des commandes simples, ou même une série de commandes simples, mais elles restent basiques. Son de recherche par défaut est Bing (et non Google). Alexa vous demande également de formuler les choses d’une manière particulière pour qu’elle vous comprenne, et la langue que vous devez utiliser n’est pas toujours naturelle. Cela dit, elle arrive après un certain temps à comprendre votre accent et à s’adapter à votre manière de tourner les phrases.

Un autre problème d’Amazon est que c’est le mot de réveil (celui qui une fois énoncé va « réveiller » l’assistant) est composé d’un seul mot (Alexa, par défaut, mais vous pouvez choisir d’avoir Echo, Amazon ou Ordinateur). Cela signifie que l’assistant vocal peut se réveiller souvent en comprenant mal ce que vous avez dit. Imaginez si votre partenaire se nomme Alex, le nombre de fois ou l’Echo se réveillera à l’énonciation de « Alex, as-tu… »

Le Google Assistant a lui l’avantage distinct d’être « made in Google ». En tant que tel, il ne dispose pas seulement d’une mine d’informations mais est aussi intégré directement dans l’architecture globale de Google. Dites à Google Home quelle est votre liste de courses et l’assistant sera en mesure de reproduire cela dans votre téléphone sous Android plus tard. Et, en utilisant une phrase de réveil de deux mots (le « Ok Google »), Google Home s’allume moins souvent par accident.

Google Assistant dispose également d’une conversation bidirectionnelle basée sur l’algorithme de traitement du langage naturel de Google. L’assistant est conscient du contexte, donc la conversation devrait être plus naturelle et moins comme une liste de commandes. Par exemple, vous pouvez demander « Quel va-t-il faire aujourd’hui ? » et simplement continuer avec « et demain ?   » : Google sait que vous avez besoin d’un rapport météorologique également pour demain.

La puissance de Google signifie que vous pouvez demander le chemin ou des informations sur le trafic pour aller à n’importe quelle destination : les résultats sont tirés de Google Maps. En comparaison, l’Echo ne peut vous donner des informations sur le trafic que pour un nombre limité d’adresses que vous avez entré dans l’application Alexa.

Cela ne veut pas dire que Google gagne tout, car Alexa peut faire des choses que Google ne peut pas faire. Par exemple, Alexa peut extraire des informations d’un calendrier Google Suite (c’est payant), alors que l’assistant Google ne peut toujours pas le faire.

Alexa offre plein de Skills via son propre Skill Store (équivalent pour les Skills de l’App Store ou du Play Store). Cela vous permet d’étendre les capacités d’Alexa à virtuellement n’importe quoi. Cet écosystème d’Amazon est en plein boom et le fait que les développeurs de Skills peuvent monétiser leur travail devrait accroitre encore le nombre mais surtout la qualité des Skills offerts. L’écosystème Google reste lui plus limité pour le moment.

Pour finir, les deux assistants vocaux prennent désormais en charge plusieurs utilisateurs, grâce à la reconnaissance vocale, ce qui vous permet d’obtenir des informations personnalisées sur le calendrier et les itinéraires.

Google Home sur une table

Google Home ou Amazon Echo : la maison connectée

Pour de nombreuses personnes, le contrôle par la voix de différents appareils domestiques est l’une des principales raisons d’acheter un assistant vocal. En effet, il vous permettre d’allumer et éteindre les lumières ou de contrôler la température de votre thermostat en n’utilisant que votre voix.

Les deux produits prennent en charge les plus grands noms de la maison intelligente, comme les thermostats Nest, Samsung SmartThings ou encore Philips Hue. Amazon est la norme de facto pour ces équipments, alors que Google a du retard mais étend la gamme des appareils supportés. Avant d’acheter un Echo ou un Google Home, vérifiez quel système est supporté par les appareils que vous possédez ou comptez acquérir.

Amazon a fait un pas de plus vers la domination de la maison intelligente, avec la nouvelle version de l’application Alexa. Plutôt que de simplement énumérer les appareils intelligents que vous possédez, certains peuvent maintenant être contrôlés en groupe à partir, soit par la voix, soit à partir de l’application. Par exemple, la commande « Alexa, au revoir » pourrait éteindre vos lumières, arrêter Sonos et mettre votre système de chauffage en mode Away.

Ceci, en théorie, fait de l’Echo et de l’Alexa le hub idéal de votre maison intelligente mais ce n’est pas encore complètement parfait car certains appareils ne peuvent pas être contrôlés. Par exemple, vous ne pouvez rien faire avec un thermostat de chez Nest dans une routine pour le moment.

Google pour le moment, n’offre rien de tel. Les Amazon Echo sont donc la meilleure solution pour les maisons intelligentes, avec plus d’appareils pris en charge et une plus large gamme d’options de contrôle.

Amazon Echo sur une terrasse

Google Home ou Amazon Echo :  la musique et la vidéo

 Les Google Home et Amazon Echo sont des haut-parleurs de taille réduite…donc bien évidemment conçus pour jouer de la musique. L’Echo peut donc diffuser de la musique en streaming depuis Amazon Prime Music, tandis que Google jouera le contenu de Play Music et Google Cast. Les deux offrent Spotify et Deezer.

Les deux appareils vous permettent de créer des groupes pour la diffusion vers plusieurs appareils, ce qui permet d’avoir la même chanson dans plusieurs pièces. Le contrôle n’est par contre pas aisé qu’avec un système dédié – comme celui de Sonos qui vous permet d’ajouter et de supprimer des haut-parleurs à un groupe plus facilement.

L’avantage de Google Home est qu’il supporte Chromecast. Cela vous permet d’envoyer de la vidéo à un Google Chromecast (Netflix et YouTube), et contrôler le tout à la voix ; plus de courses effrénées pour trouver votre téléphone afin de mettre le film en pause lorsque quelqu’un sonne à la porte. La même chose est bien sur faisable avec la musique sur les haut-parleurs.

Amazon vous permet de relier un Echo à un téléviseur via le Fire TV, ce qui vous offre plus ou moins les mêmes possibilités pour la vidéo mais pas pour de la musique.

Google Home dans une cuisine

Google Home ou Amazon Echo : les appels

Google et Amazon offrent tous les deux des fonctionnalités pour utiliser les différentes enceintes connectées pour passer des appels. Avec Echo, vous pouvez appeler d’autres appareils au sein de votre propre foyer tout comme des. Avec l’Echo Show, ces appels se transforment en appels vidéo.

Il y a aussi une fonction Drop In avec Alexa, grâce à laquelle vous pouvez écouter ce qui se passe à proximité d’un autre Echo (un enfant qui dort) et aussi de communique avec celui-ci (le fameux « les enfants, à table ! »). Vous pouvez activer ou désactiver la fonction de drop-in sur chaque Echo pour plus de sécurité et d’intimité.

Google dispose d’une fonction de diffusion de message mais celle-ci envoie le message à tous les haut-parleurs de votre maison. Ce n’est pas aussi pratique que ce qu’il est possible de faire avec Alexa.

Amazon Echo dans une cuisine

Google Home ou Amazon Echo – Conclusion

Les deux sont d’excellents produits, et le choix entre les deux peut se décider en fonction de ce que vous voulez faire. Google Home a une manière plus naturelle de converser et grâce aux nombreux services Google est plus « intelligente ». Pour ceux qui cherchent un assistant personnel, c’est probablement le meilleur choix. À noter que l’intégration Chromecast le rend parfait pour ceux qui utilisent déjà ce système ou ont des appareils compatibles.

L’Echo d’Amazon lui a une gamme de haut-parleurs plus étendue, certains ayant même un écran (Echo Show). Les conversations avec Alexa peuvent certes encore s’améliorer, mais ce qui fait la force d’Alexa ce sont la multitude de Skills offerte qui permet de faire à peu près tout…et plus de choses que le Google Home. De plus pour contrôler vos appareils connectés à la maison, l’Echo est clairement devant, sans oublier les fonctions d’appel et d’intercom, ce qui le rend au final très dur à battre.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Alexa et la Coupe du Monde : les commandes utiles

Maxime

Cette horloge intelligente s’intègre à Alexa

Alexis

J’ai un Echo mais le français n’est pas dans la liste des langues proposées !

Maxime

Sondage : testez et votez pour votre Skill préférée #1

Maxime

Meilleures Skills Alexa Novembre 2018

Alexis

Prime Day : le 16 juillet à midi

Maxime

Laisser un commentaire