Journal de la Voix
Accueil » Autres IA & Assistants » Djingo l’enceinte connectée d’Orange bientôt en France… mais pour quoi ?

Djingo l’enceinte connectée d’Orange bientôt en France… mais pour quoi ?

La sortie de l’enceinte intelligente Djingo chez Orange fait partie de ces annonces qui laissent perplexes. On se réjouit de voir une entreprise française se lancer sur le marché des hauts-parleurs connectés à vocation généraliste. Et on est déçu de voir qu’il n’apporte pas vraiment de nouveautés par rapport à ce que le marché propose déjà. D’’autant qu’il intègre Alexa comme second assistant vocal. Le tout avec de nombreux mois de retard.

Djingo disponible en 2019
Djingo l’assistant virtuel made by Orange

Au début de l’année 2018, Orange annonçait le lancement de Djingo, son assistant vocal développé en collaboration avec Deutsche Telekom. Les deux opérateurs historiques des deux côtés du Rhin avaient même pour ambition de venir concurrencer tout ce qui existait déjà.Le PDG d’Orange, Stéphane Richard affirmait dans Le Parisien que son intelligence artificielle serait « plus performante que ce qui existe déjà, sur la reconnaissance de la parole et sur le délai de réaction… »

Un lancement plusieurs fois reporté

Fin 2018, le discours est un peu différent. Au cours de la conférence Show Hello, Stéphane Richard et son homologue allemand Thimoteus Höttges, patron de Deutsche Telekom, présentent le nouveau produit franco-allemand et leur volonté de se battre contre les acteurs américains et chinois. Mais il aura un nom différent de chaque côté du Rhin, Djingo et Hallo Magenta.

Le PDG d’Orange explique à cette occasion que « On peut utiliser Djingo de plein de façons différentes, par exemple comme un kit mains-libres, pour piloter sa domotique, mettre de la musique, faire des requêtes sur Internet. Le fonctionnement est très agréable, très fluide, très intuitif. Il se présentera à la fois comme un device (appareil) et comme une application à télécharger pour piloter ce device. L’interface de base c’est la voix, car nous pensons que la commande à la voix est l’avenir ». Le lancement est même annoncé pour fin février 2019 au prix de 49 euros. Et il donne beaucoup d’espoirs à la fois aux abonnés d’Orange et aux responsables de l’entreprise.

Et puis plus de nouvelles… jusqu’en septembre dernier.

Là, la directrice générale adjointe d’Orange et CEO d’Orange France, Fabienne Dulac confirme que son projet a pris du retard. Mais « La bonne nouvelle est que l’Allemagne a sorti le 6 septembre Magenta et qu’il y a un tronc commun extrêmement fort entre Magenta et Djingo avec trois mois d’écart entre les déploiement de Magenta et ceux de Djingo. Ce qui nous laisse assez confiants sur le fait que globalement nous allons pouvoir lancer Djingo d’ici peu. »

Djingo sera donc lancé le 14 novembre 2019. Et on ne peut que se réjouir de voir un produit franco-allemand, pour ne pas dire européen, faire son apparition sur le marché des enceintes connectées.

Djingo, un assistant maison avec… Alexa

Mais la belle médaille a son revers. Si Djingo est bien un assistant virtuel. Il permet de commander sa télévision pour changer de chaîne ou régler le volume, de piloter les appareils connectés Orange du label « Maison connectée ». Il n’est pas 100% maison. Puisque comme annoncé, il intègre Alexa comme seconde intelligence artificielle. Du coup la volonté affichée de battre les acteurs américains perd un peu de son sens.

Par ailleurs en regardant sur le site de Hallo Magenta, on découvre les principales fonctionnalités de l’IA. Outre la gestion de la domotique (lumières et télévision), elle permet de faire des listes de courses, passer des appels téléphoniques, écouter de la musique, lancer un minuteur ou avoir la météo. En dehors des appels téléphoniques qu’Alexa ne propose pas directement, Hello Magenta ne propose rien de vraiment nouveau ou différent. Et on peut penser qu’il en sera de même avec Djingo.

Alexa demande à la Deutsche Bahn quant il y a un train de Bonn à Berlin.

Mais il est un peu surprenant de voir qu’il faut activer Alexa pour avoir les horaires de trains entre Bonn et Berlin.

C’est sans doute pour cette raison que la directrice générale d’Orange France déclarait que Djingo n’avait plus vocation à « challenger Alexa ou Google Home », mais plutôt à « maitriser les interfaces vocales qui seront les interfaces de communication pour les clients de demain avec tout l’écosystème des produits et services d’Orange ». Vous avez dit « éléments de langage » ?

Enfin il y a la question du prix. Et pour le moment, il faut reconnaître qu’il n’y a pas d’informations vraiment fiables sur les tarifs. La fourchette va de 49 euros à 149 euros suivant les sources, voire plus. En regardant son jumeau Hello Magenta, il est vendu pour le moment 99 euros en offre spéciale lancement avant un tarif à 149 euros. Ce qui peut être un indice pour les prix en France.

Du coup, se pose la question du choix d’Orange de proposer une enceinte physique – une de plus – plutôt que d’avoir choisi l’option de Free et sa Delta Box qui intègre aussi Alexa. Avec des Echo Dot ou des Google Home à 59 euros, il va être difficile de s’imposer avec un tarif supérieur.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ikea mise résolument sur la maison intelligente

Antoine

Les nouveaux AirPods intègrent maintenant l’assistant vocal Siri

Antoine

Sonos se lance contre Amazon, Google, Apple…etc.

Alexis

Apple lancera SiriOS en 2020 pour relancer son assistant vocal

Antoine

Vivoka : « Nous pouvons faire l’assistant vocal de demain »

Antoine

Quand les assistants vocaux vous sauvent la vie

Diane

Laisser un commentaire