Journal de la Voix
Accueil » Business & Voix » Seulement 500 Skills en France contre près de 40000 aux États-Unis

Seulement 500 Skills en France contre près de 40000 aux États-Unis

Il y a 50000 Skills de disponibles dans le monde, 40000 sur le Skill Store aux États-Unis et 5000 en Allemagne soit respectivement 80 et 10 fois plus qu’en France. Il est également intéressant de noter que plus des trois quarts des nouvelles Skills (76 %) sont lancées aux États-Unis. Regardons cela en détail.

Amazon a donc annoncé à l’IFA à Berlin qu’il y a maintenant plus de 50000 Skills Alexa sur les différents Skills Store à travers le monde. La question est comment se répartissent ces Skills à travers les différents pays où Alexa est présente et quelle à quelle vitesse les Skills Stores se développent-ils ?

Tout d’abord, précisons que de nombreux Skills sont présents dans plusieurs pays. La plateforme de Développement d’Alexa permet en effet de lancer en quelques clics seulement une Skill dans plusieurs pays, si ceux-ci partagent la même langue.

Une très forte croissance du nombre de Skills…mais qui ralentit

Amazon continue donc d’enchaîner les annonces record : après avoir annoncé en Décembre 2017 avoir passé la barre des 25000 Skills, puis celle des 40000 début Mai de cette année, voici donc la barre des 50000 début Septembre. La croissance reste donc forte mais ralentit : de 3000 nouvelles Skills par mois en début d’année, la cadence est descendue à 2500 nouvelles Skills par mois.

Je vois plusieurs raisons à cela. La première est le fait que les développeurs ne pouvaient jusqu’à présent pas monétiser leurs Skills. Amazon a corrigé le tir et introduit la fonction de In Skill Purchasing (ISP) début Mai. Celle-ci n’est – pour le moment – disponible qu’aux États-Unis.

Une autre raison est le problème de la « Discovery ». Comment faire pour que les Skills publiées rencontrent leur public, sachant que les options pour faire cela sont aujourd’hui clairement limitées. C’est un sujet très important et au cœur de nombreuses discussions entre développeurs. Certaines solutions commencent à apparaître et j’y consacrerai un article très prochainement.

Des dynamiques différentes au sein des différent Skill Stores

Maintenant tous les Skills Stores ne se comportent pas de la même façon. Le plus gros – et aussi le plus ancien – des Stores est celui des États-Unis. Près des trois quarts des Skills lancées le sont sur ce Store là.

Ces derniers mois, les États-Unis ont gagnés en moyenne 53 Skills par jour, et le Royaume-Uni lui 52. Cela n’est pas étonnant car aucune adaptation n’est nécessaire, les deux partageant la même langue, Alexa s’occupant des accents. Publier ne signifie pas pour autant rencontrer le succès…car il faut encore que les utilisateurs découvrent la Skill.

L’Allemagne elle ne gagne que 8,6 Skills par jour et a maintenant plus de 5000 Skills disponibles. Le Japon lui semble à la traîne avec moins de 1400 Skills et seulement 4,1 nouvelles Skills par jour. Maintenant le Skill Store Allemand a deux ans et le Japonais seulement 11 mois.

Qu’en est-il du nouveau-né de la famille, le Skill Store Français ?

Skill Store Francais
Capture d’écran du Skill Store Français

Les débuts du Skill Store Français

Le Skill Store Français a donc aujourd’hui trois mois, soit 3 ans et demi de retard sur le Skill Store américain, et 21 mois sur ses homologues européens au Royaume-Uni et en Allemagne. Pourtant, il ne fait pas pâle figure avec ses 500 Skills.

Cela fait une moyenne depuis le lancement de 5.5 nouvelles Skills par jour, ce qui est prometteur car il faut au début convaincre les développeurs locaux de se lancer et les étrangers de localiser leurs Skills. Et puis, il faut aussi montrer à ces derniers qu’il y a des utilisateurs d’Alexa.

Il faut aussi noter que la fonction de In Skill Purchasing n’est pas encore disponible dans l’hexagone. De plus, les Developer Rewards qui eux permettent chaque mois à des développeurs qui proposent des Skills à succès dans des catégories prédéfinies de gagner de l’argent ne sont pas encore annoncés en France.

Amazon récompense les développeurs de Skills.

 

Les cinq principales catégories du Skill Store français sont les suivantes :

  • Maison connectée (110 Skills)
  • Musique, Radio et Audio (102 Skills)
  • Actualités (80 Skills)
  • Jeux, Culture Générale et Accessoires (62 Skills)
  • Lifestyle (45 Skills)

Ces résultats ne sont pas surprenants, car cela correspond à l’usage principal des utilisateurs d’Alexa : contrôler les accessoires de sa maison, écouter de la musique et les informations. Il sera important de suivre le développement des autres catégories qui elles correspondent à un usage plus mature d’Alexa.

Il semblerait aussi qu’Amazon commence à mettre en place les ressources pour développer l’écosystème. Alors qu’il fallait attendre plus d’une semaine pour avoir un retour d’Amazon sur la certification de sa Skill au début de l´été, cela ne prend plus que 24 à 48 heures : de quoi augmenter le dynamisme du Store français.

Google reste muet

Google ne divulgue pas d’informations sur le nombre d’Actions construites par des développeurs tiers. Il est par contre certain que le nombre d’Actions est bien inférieur au nombre de Skills Alexa. Google a en effet commencé plus tard et a adopté une approche complètement différente avec les développeurs. Malgré ce retard, la part de marché de Google Home augmente rapidement aux États-Unis, ce qui devrait entraîner une probable accélération du nombre d’Actions disponibles.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Alexa disponible sur Windows 10

Alexis

Salesforce lance son interface vocale: Einstein Voice

Alexis

Expedia vous permet de réserver un hôtel via Google Assistant

Alexis

Vivoka lance la première marketplace mondiale des technologies de la voix.

Antoine

Amazon Polly : de nouvelles voix pour Alexa

Alexis

Prime Day 2019 : un succès sans précédent

Antoine

Laisser un commentaire