Journal de la Voix
Accueil » Business & Voix » Q : la première voix neutre pour assistants vocaux

Q : la première voix neutre pour assistants vocaux

Que ce soit sur téléphone ou sur tous les objets intelligents équipés d’un assistant vocal, la voix qui  guide et répond est généralement réglée par défaut pour être une voix féminine. Un collectif vient de créer la première voix neutre destinée aux assistants vocaux. Son nom est Q. Et il ne s’agit pas de celui qui fournit James Bond en gadgets.

Même si Apple et Google donnent aux utilisateurs, la possibilité de choisir le genre de la voix qui les assistera, l’option par défaut est toujours féminine et il n’est pas toujours simple de la changer.

A une époque où l’on parle de parité, où tout est mis en place pour lutter contre toute forme de sexisme, un groupe de chercheurs a mis au point une voix totalement neutre.

A l’origine de ce projet, on trouve des chercheurs de Copenhagen Pride en collaboration avec Equal AI, Koalition Interactive, Thirtysounsgood et Virtue, une agence de création dirigée par Vice.

Dans un premier temps, les chercheurs ont enregistré les voix de participants qui s’identifient comme non binaires ou ni exclusivement masculines, ni féminines. Les chercheurs ont ensuite testé la voix sur 4 600 personnes en Europe. En classant les voix entre un (voix masculine) et cinq (voix féminine).

Ensuite ils ont pris la voix médiane et les filtres de hauteur, de ton et de format ont tous été modifiés. Les chercheurs estimant que la plage de 145 et 175 hertz correspond le mieux à une fréquence neutre.

Lutter contre les préjugés sexistes

Selon les experts, l’attribution d’une voix féminine à un assistant vocal renforce les stéréotypes que les femmes aident et sont plus dans des rôles administratifs.
« Les entreprises technologiques choisissent souvent d’adopter une approche différenciée selon le sexe en pensant que cela rendra les gens plus à l’aise pour l’adopter. Malheureusement, cela renforce une perception binaire du genre et perpétue les stéréotypes pour lesquels beaucoup se sont battus » peut-on lire sur le site de la voix neutre.

Et les responsables concluent « Q est un exemple de ce que nous espérons que l’avenir nous réserve, un avenir d’idées, d’inclusion, de positions et de représentation diversifiée dans la technologie. »

Reste à savoir maintenant si Amazon, Apple, Google et les autres suivront la voie tracée par Q en l’adoptant pour leurs assistants vocaux ou s’ils développeront leur propre voix neutre. A moins qu’une autre option ne se présente entre temps.

Ces articles peuvent vous intéresser :

BMW lance également un assistant vocal pour ses voitures

Alexis

Retour sur la conférence All About Voice 2018

Alexis

Tectonic Audio Labs lève 6 millions de dollars

Antoine

La stratégie d’Amazon et de son micro-ondes

Alexis

Les développeurs français peuvent monétiser leurs Skills Alexa

Alexis

François-Marie Caron, « Les assistants vocaux ne peuvent pas remplacer les parents »

Antoine

Un commentaire

Al. S 25 mars 2019 at 17 h 18 min

Je suis désolé mais Q est bien une voix masculine. Certes elle a quelques tonalité plus ‘féminines’ mais d’une manière générale on a l’impression (et je dis ça sans animosité, c’est simplement l’image que cela m’évoque) qu’on parle à un ado en train de muer. Je pense qu’il y a de l’idée mais ils se sont trop avancés avec Q, le terrain de l’inclusion est difficile et il suffit que vous l’évoquiez pour que des gens s’offusquent. (Il n’y a qu’a voir la proportion de pouces baissés sur leur vidéo YT). Si l’on veut une voix réellement neutre, peut-être vaut-il mieux ne pas se laisser piéger par l’anthropomorphisme et aller vers des voix ‘moins humanisées’. Attention cependant à ce que l’on appelle la ‘Vallée de l’étrange’ en sciences cognitives.

No votes yet.
Please wait...
Répondre

Laisser un commentaire