Journal de la Voix
Accueil » Business & Voix » Djingo de Orange : tout ce qu’il faut savoir

Djingo de Orange : tout ce qu’il faut savoir

Si vous êtes passionné ou acteur du monde de la voix et des assistants vocaux, vous avez probablement entendu parler de Djingo… ou pas. Voici en 4 points ce qu’il faut savoir de ce projet à l’heure actuelle.

Djingo : c’est quoi ?

Djingo est un assistant vocal développé par Orange en collaboration avec Deutsche Telekom (l’opérateur historique allemand). Ce qui est intéressant c’est la couverture et l’audience combinée des deux opérateurs. Orange est l’opérateur historique en France et possède un réseau puissant en Europe, Afrique et au Moyen-Orient. Orange étant aussi actionnaire de services comme Deezer et Dailymotion, cela offre de très belles possibilités.

Djingo se pose donc comme concurrent Européen et Français à Alexa, Google Assistant ou Bixby. Comme ses compères il fonctionne avec un mot de réveil, celui-ci étant « Ok Djingo ». D’après des sources travaillant sur le projet, le marché visé serait celui des fidèles d’Orange, non technophiles et au profil plutôt senior. Un peu comme ce que propose la société Digital Airways avec son Homekeeper.

Orange considère en effet que ses principaux atouts face aux géants que sont Amazon, Google et autres Samsung sont sa base de clients existants, la confiance que sa marque inspire, et son ancrage local via les boutiques Orange. Ce projet – car c’est encore d’un projet dont il s’agit, le produit n’étant pas encore sorti – fournirait à Orange un moyen supplémentaire de fidéliser et aussi de monétiser ses clients.

DjingoDjingo : comment ça marche ?

Djingo devrait offre la possibilité de passer des appels téléphoniques directement depuis l’enceinte et aussi d’envoyer des SMS. Cela bien sûr, si vous avez un abonnement à Orange. Un service pratique mais rien de révolutionnaire en soit. Amazon vient d’ailleurs d’annoncer que Skype est maintenant disponible sur Alexa et permet donc de passer également des appels via Skypeout et d’envoyer des SMS.

Les autres services Orange que Djingo va intégrer selon la société sont la navigation sur la TV d’Orange (une sorte de télécommande vocale donc), la possibilité de piloter les objets connectés Orange et aussi l’accès à un conseiller virtuel Orange Bank.

Ce dernier point est intéressant à l’heure où de nombreuses banques se demandent comment aborder la voix. Il se pose en effet de nombreuses questions de confidentialité… sans compter un cadre législatif des plus flou en ce qui concerne les ordres passés par la voix à un assistant vocal.

Ce que l’on sait aussi c’est que Djingo s’appuiera sur l’intelligence artificielle d’IBM Watson. Djingo va aussi prendre en compte les données collectées via la Livebox pour mieux personnaliser ses services. Les autres services annoncés seront des classiques comme la recherche d’information, la météo…etc.

Bref, Djingo devrait être un assistant vocal « classique » et connecté à l’écosystème Orange.

Djingo : où en est le projet ?

Le projet Djingo est annoncé depuis bien longtemps et une rapide recherche sur Linkedin indique que certains employés travaillent sur le projet depuis près de 2 ans. Les premières vidéos annonçant le projet sont en ligne depuis avril 2017… et depuis plus rien, ou presque.

Des sources contactées par le Journal de la Voix annoncent un projet ayant au moins 12 mois de retard. Langue de bois ou réalité ? Dur d’en savoir plus car Orange verrouille complètement la communication sur le sujet.

Aucune information n’est non plus disponible sur un éventuel SDK et une API permettant aux développeurs de créer des applications pour Djingo. Un programme pour les développeurs a bien été mentionné mais aucune information concernant la possibilité pour ceux-ci de monétiser leurs applications n’est disponible.

Or ceux-ci ont déjà le choix entre les écosystèmes d’Amazon, Google et maintenant Samsung et vont surement se poser la question de l’intérêt (financier) à développer sur une telle plateforme. Un point qu’Orange ferait bien d’adresser au plus vite.

Par ailleurs de nombreuses incertitudes sur le produit en lui-même demeurent : quel moteur de recherche sera derrière Djingo ? Amazon et Cortana travaillent avec Bing, Google avec… Google. Est-ce que l’on verra une alliance franco-française teinté d’allemand avec Qwant (ce dernier est en effet contrôlé en partie par le groupe Allemand de media Axel Springer) ? La recherche d’informations étant une des fonctionnalités les plus utilisées par ceux qui possèdent un assistant vocal, c’est un point clé de l’expérience client.

Djingo Gros PlanLes services numériques d’Orange tels que Deezer et Dailymotion seront ils intégrés ? Si ce dernier l’est, est-ce que Djingo supportera les interfaces multimodales comme le font par exemples l’Echo Spot ou le Google Home Hub ?

Qu’en sera-t-il de la maison connectée ? Quels seront les produits compatibles ? À l’heure où Samsung annonce 500 millions d’appareils connectés à Bixby vendus par an à l’horizon 2020, Amazon et Google des dizaine de milliers de produits compatibles, on attend avec impatience de voir quels partenariats l’opérateur français aura réussi à nouer.

Et pour finir, quel sera le prix du ou des appareils Djingo ? Stéphane Richard a bien annoncé un prix « bien inférieur » à 300€, mais est-ce que cela sera suffisant pour se battre contre les Echo Dot et autres Google Home Mini dont les prix descendent régulièrement sous les 30€ lors de promotions.

Bref, de nombreuses questions restent en suspens.

Des annonces concernant Djingo le 12 décembre

Contacté par le Journal de la Voix, Orange a tout d’abord repoussé nos demandes d’informations avant de finalement nous inviter au ShowHello qui aura lieu le 12 Décembre prochain. On nous a promis pleins d’annonces concernant Djingo. Nous vous tiendrons bien évidemment informés.

ShowHello de OrangeQue peut-on en déduire ? La première chose est que si la sortie de Djingo est annoncée – et effective – ce jour-là, le timing pour en faire un succès lors des fêtes de Noel parait très compliqué. Or si la tendance est la même en France qu’aux États-Unis, c’est une période clé en termes de ventes pour les assistants vocaux. La deuxième chose est que peut-être tout n’est pas encore bouclé et qu’en interne on ne sait pas encore avec certitude ce qui va pouvoir être annoncé (date de sortie exacte, fonctionnalités etc.).

Ce qui est certain c’est que Orange, qui est bien implanté dans les foyers français, va tout faire pour garder sa place dans votre salon et essayer de repousser les assauts d’Amazon, Google et autres Samsung. Pour cela, Orange devra non seulement s’appuyer sur ses atouts que sont sa marque et ses clients mais surtout faire aussi bien, sinon mieux que ses concurrents en termes d’offre concernant les assistants vocaux. On attend de voir.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Les développeurs français peuvent monétiser leurs Skills Alexa

Alexis

Drivetime lève 4 millions de dollars pour des jeux vocaux pour conducteurs

Alexis

La compagnie aérienne Virgin lance l’enregistrement via Alexa en Australie

Alexis

Les Acteurs de la Voix #1 : Taiwa

Alexis

Plus de 10 000 personnes travaillent sur Alexa

Alexis

Seulement 500 Skills en France contre près de 40000 aux États-Unis

Alexis

Laisser un commentaire