Journal de la Voix
Accueil » Actualité Alexa » Amazon travaille en secret sur un robot domestique avec Alexa

Amazon travaille en secret sur un robot domestique avec Alexa

Quand on lance un produit, la suite consiste en général à améliorer ce produit et à passer à l’étape supérieure en imaginant une nouvelle génération. C’est ce que fait actuellement Amazon qui mène deux projets de front : une version supérieure de son enceinte Echo et un robot domestique équipé de son intelligence artificielle. Aujourd’hui, on en appelle à Alexa, demain, ferons la même chose avec Vesta (nom de code du projet) ?

Du coté de l’enceinte Echo, ll semble que ce haut-parleur intelligent sera plus gros que le tube cylindrique actuel, pour intégrer plus de composant notamment quatre tweeters toujours dans le but d’améliorer le son. Mais cette nouvelle version de l’Echo qui ne devrait pas voir le jour avant l’année prochaine n’est pas au centre des préoccupations.

En fait, c’est le futur robot controlé par Alexa, qui attire toutes les curiosités. Même si pour le moment Amazon se refuse à commenter « les rumeurs et spéculations ».

Des informations qui sortent au compte-gouttes, comme pour maintenir les fans de l’écho système Amazon en alerte sur les nouveaux produits à venir.

Premières informations sur le robot Vesta

Ce robot est un projet du Lab 126, une filiale de Recherche et Développement d’Amazon, située en Californie. De nombreux ingénieurs auraient récemment rejoint cette filiale pour travailler sur le projet baptisé pour le moment Vesta, du nom de la déesse romaine du foyer, de la maison et de la famille.

La première apparition publique pourrait avoir lieu cet automne lors de la présentation de rentrée des nouveaux produits de la société de Seattle. Une présentation publique avant qu’il ne soi donné aux employés de la société pour qu’ils le testent en situation réelle.

Vesta, un robot domotique par Amazon

Les spéculation sur son apparence vont bon train. Il ressemblerait à un écho sur roues, contrôlé par Alexa et disposant de plusieurs caméra pour naviguer dans la maison et effectuer différentes commandes. Certains observateurs parlent également d’un écran tactile pour différentes commandes comme des appels Skype ou de la vidéo surveillance.

Les caméras, dont il sera certainement équipé, sont la réponse naturelle à ce que Rohit Prasad le responsable scientifique d’Alexa préconisait en mars dernier : « La seule manière de rendre les assistants intelligents vraiment intelligents est de les regarder dans les yeux et de les laisser explorer le monde. »

Certes les tâches que le robot Amazon peut effectuer ne sont pas encore clairement définies. Des proches du projets pensent qu’il pourrait s’agir d’une forme d’Echo sur roues, pouvant accompagner des personnes dans toutes les pièces de la maison. Voire, capable de se déplacer seul au sein du domicile.

Reste qu’un appareil qui dispose d’yeux et d’oreilles, pour mieux voir et écouter va poser de nombreux problèmes pour les défenseurs de la vie privée. Et on entend déjà les opposants aux assistants vocaux se lever pour déjà critiquer cet appareil qui, demain, va nous regarder et nous écouter pour collecter des informations sur votre vie privée, tout comme les enceintes connectées le font aujourd’hui.

Le seul robot domestique est un aspirateur

Un robot compagnon ou assistant n’est pas une idée récente en soi. Depuis ls années 8, il y a eu de nombreuses tentatives, qu’elles soient américaines, chinoises ou japonaises. Elles ont toutes échoué, soit à cause d’une technologie pas suffisamment aboutie à l’époque, soit pour des questions de prix.

On se souvient du chien Aibo, proposé par Sony il y a 20 ans et que la société japonaise a voulu relancer récemment. Mais il coutait au final aussi cher qu’un vrai chien pour ne proposer que peu d’interactions.

Le seul succès actuellement est celui des aspirateurs, comme le Roomba d’iRobot qui s’est vendu à plus de 20 millions d’exemplaires depuis 2002. Avec ses détecteurs intégrées, il permet de cartographier une habitation pour une meilleure navigations et une meilleure gestion de l’appareil. Mais il n’est pas le seul, d’autres aspirateurs intelligent ont fait leur apparition sur la marché

Même s’il ne communique pas, Amazon semble confiant dans son projet, à tel point qu’il s’est montré favorable à financer partiellement les coûts des appareils pour les abonnés Prime. Ce sont ceux qui achètent le plus de produits et s’abonnent aux différents services du site de e-commerce. Ou comment rendre les produits plus abordables pour le grand public !

Ces articles peuvent vous intéresser :

Il est maintenant possible de construire des Playlists Amazon Music par commande vocale

Alexis

Sondage : testez et votez pour votre Skill préférée #2

Maxime

Top 10 des Skills du Alexa Skills Challenge en test !

Antoine

Meilleures Skills Alexa février 2019

Antoine

Jarvish lance un casque de moto intelligent avec Alexa

Alexis

AI Cube de Huawei, l’enceinte intelligente et routeur 4G équipé d’Alexa

Antoine

Laisser un commentaire