Journal de la Voix
Accueil » Business & Voix » Assistants vocaux : un avenir pour les personnes âgées ?

Assistants vocaux : un avenir pour les personnes âgées ?

Beaucoup de personnes pensent encore que les assistants vocaux sont des produits destinés aux geeks, aux passionnés de nouvelles technologies. La réalité pourrait être toute autre et des voix commencent à se faire entendre pour affirmer que les assistants vocaux sont en passe de devenir les meilleurs “compagnons” des personnes âgées. Une utilisation que peu de gens avaient imaginée au départ. Nouvelles technologie et personnes âgées n’est pas la première association qui vient à l’esprit.

Et pourtant, Alexa d’Amazon ou Google Assistant peuvent apporter de véritables solutions aux seniors, aux personnes isolées, souffrant de motricité réduite ou tout simplement d’un manque de dextérité avec leurs doigts.

Nous vivrons tous plus longtemps

En 2015, il y avait 901 millions de personnes âgées de 60 ans et plus dans le monde. Soit une augmentation de 48% par rapport à l’année 2000. Le nombre pourrait passer à 1,4 milliard en 2050. Si on se concentre sur la France, en 2018, il y avait 15 millions de personnes de 60 ans et plus. Dont environ 2 millions de plus de 85 ans.

Autre chiffre à prendre en compte, celui de l’espérance de vie. Elle est de 78,4 ans pour les hommes, de 84,8 ans pour les femmes et un rapport de l’INSEE projette un allongement de la vie de plus de 8 ans pour les hommes comme les femmes d’ici 2060.

Vieillir est un phénomène naturel et les progrès de la médecine font que le nombre de seniors ira toujours croissant. Mais vieillir, c’est aussi accepter de nombreux changements de notre personne. Déficiences physiques ou mentales, il nous faut reconnaître que les capacités d’une personne de 70 ans n’ont rien à voir avec ce qu’elles étaient à 20 ans.

L’évolution de la société pose une question essentielle qui est celle de l’isolement de ces personnes âgées et de leur accompagnement. On voit des associations se créer pour leur venir en aide. La Poste offre le service “Veiller sur mes parents” pour des visites hebdomadaires chez des personnes âgées ou isolées. Mais il n’y a jamais de présence permanente.

Les plus de 80 ans adoptent Alexa

Et c’est là que les assistants vocaux apportent une réponse qui n’avait été probablement pas imaginée au départ par Amazon, Google, Apple et tous les créateurs d’assistants vocaux.

Une expérience menée en 2017 au près de 50 personnes de plus de 80 ans dans une maison de retraite de la région de San Diego aux Etats-Unis montre la bonne acceptation de cette nouvelles technologie.

Chacun des pensionnaires a reçu une enceinte Amazon avec Alexa. Il s’agissait de suivre l’évolution de l’utilisations des appareils. Et les résultats ont été sans appel. Plus de 75% des personnes faisaient appel à Alexa quotidiennement et presque autant ont déclaré qu’Alexa les avait aidées à se sentir plus connectées à la famille, aux amis et au reste de la communauté.

Comme l’expliquait Davis Park, directeur exécutif du Centre Front Porch pour l’innovation et le Bien-Etre qui a mené cette expérience, “Une fois que la connexion a été faite et les participants formés à l’usage de l’appareil, ils ont commencé à explorer d’autres façons d’interagir avec Alexa tels que l’utiliser pour écouter des livres audio et obtenir des rappels de médicaments. Pour ceux qui avaient des problèmes de mobilité, ils n’avaient plus à chercher des partenaires ou des aides soignants pour allumer les lumières ou régler la température de la pièce.” Et Davis Park d’ajouter “Ce sont des choses simples mais qui peuvent avoir des conséquences énormes et dramatiques dans la vie quotidienne.

Des réponses à tous les problèmes de vie quotidienne

La technologie de la voix est encore récente mais les possibilités sont immenses. Pour reprendre une formule souvent utilisées par les Américains : ”Sky is the limit”, le ciel est la limite. Autant dire qu’il n’y en a pas.

Si vous ne savez pas encore très bien ce qu’est une enceinte intelligente, imaginez simplement un appareil qui soit à la fois un téléphone, une télécommande universelle et une aide à la personne. Avec cet appareil tout-en-un vous parlez avec votre famille ou vos amis, vous pilotez tous les appareils électriques de votre maison et vous avez une présence permanente en cas de problème.

Un appareil de communication

Skype et Alexa sur Echo ShowAvec une enceinte intelligente, appeler quelqu’un n’a jamais été aussi simple. “Alexa, appelle Marie”, et Marie est en ligne aussi claire qu’avec un téléphone. “Alexa envoie un message à Pierre” pour l’inviter dimanche à déjeuner. “Alexa lis mes messages” pour apprendre les bonnes notes des petits enfants. Et pour peu que la personne ait une enceinte avec un écran, elle pourra voir ses correspondants tout en leur parlant, en visioconférence. Presque comme s’ils étaient là,  pour une petite visite.

Mais c’est plus qu’un téléphone pour appeler la famille. A terme, les skills permettront d’ajouter des numéros d’urgence, celui de son médecin, de son infirmière ou de son aide à domicile pour appeler en cas de nécessité. Et tout cela avec la voix, sans avoir besoin de bouger, sans chercher son téléphone, sans taper sur des touches souvent trop petites ou qu’on voit mal.

Il existe déjà aux Etats-Unis une fonctionnalité appelée Ask my Buddy, disponible pour Amazon Echo, Google Home et Microsoft Cortana. Elle permet aux utilisateurs d’envoyer une alerte à toutes les personnes figurant sur une liste de contacts pré-établie pour demander de l’aide. Une fois la demande envoyée, un texto, un email ou un appel téléphonique automatisé est fait aux personnes sélectionnées.

Une télécommande universelle

L’assistant vocal permet de tout gérer dans sa maison. Simplement par la voix, la personne âgée peut allumer sa télé, changer de chaîne. Elle peut aussi allumer et éteindre les lumières, régler la température dans les pièces. Ça c’est déjà possible. Mais très vite, la gestion de l’eau se fera aussi par la voix, les appareils ménagers, la cafetière, le four, l’aspirateur robot, tout sera commandé par la voix. Évitant à la personne âgée de se déplacer à chaque instant pour gérer sa maison.

Pour des seniors à mobilité réduite, et/ou en fauteuil, imaginez le soulagement que cela apportera.

Une aide à domicile permanente

Il faut prendre l’expression “aide à domicile” dans un sens très large, plutôt comme un assistant personnel.

Prenons l’exemple d’une personne qui aurait des soucis de vue. Son assistant vocal lui permet d’entendre les informations locales de son journal préféré, d’écouter des livres audio pour “lire” les romans à la mode ou « relire » les classiques.

L’assistant personnel fait également les courses. Il suffit simplement de dire “Alexa ajoute du lait à ma liste de course” et c’est enregistré. A terme, un message sera envoyé au magasin le plus proche et la livraison sera effectuée. La facture sera même payée dans le même temps.

Pas envie de cuisiner ? “Alexa, commande une pizza 4 saisons” et quelques dizaines de minutes plus tard, le dîner est à la porte.

La mémoire nous joue parfois des tours mais l’assistant personnel n’oublie rien. Une date, le héros d’une série, le titre d’un film, là encore, il suffira de demander pour avoir la réponse. Si vous lui dites où vous avez rangé vos clés, il vous rappellera où elles sont, le moment venu. Il vous rappellera également à quelle heure vous devez prendre vos médicaments. La fonction “pense bête” est un facteur important pour aider les personnes âgées.

Encore au Etats-Unis. La skill Lifepod peut lancer des conversations avec les personnes âges en fonction d’horaires prédéfinis. Elle peut par exemple, rappeler de prendre les médicaments ou la nécessité de s’hydrater, de faire un peu d’exercice. Elle peut également vérifier en même temps si tout va bien. Plus besoin de mot d’éveil pour lancer cette skill, tout est automatique.

« Le contenu est adapté aux besoins de chaque utilisateur afin de les aider au quotidien. » a déclaré Stuart Patterson, co-fondateur de Lifepod. “Si une personne ne confirme pas qu’elle a pris ses pilules ou si elle ne répond pas à un nombre prédéfini d’appels, un texto est envoyé automatiquement à un membre de la famille ou un service d’assistance médicale.

alexa santéToujours dans le domaine de la santé, une clinique américaine utilise le programme Orbita pour fournir aux propriétaire d’enceintes Echo, des conseils en matière de premiers secours. “Alexa, demande à Mayo First Aid comment traiter une coupure”. La personne obtient une réponse adaptée pour des accidents courants, comme des brûlures, des piqûres d’insectes…

Orbita développe par ailleurs des fonctionnalités pour offrir des conseils santé. Une personne signale une douleur, l’assistant vocal pose des questions et peut soit conseiller un médicament que tout le monde possède dans sa pharmacie soit envoyer un message à une infirmière pour qu’elle contacte le patient.

Enfin l’assistant vocal devient un partenaire de jeux. Avec Alexa, il existe de nombreuses Skills pour jouer à des quiz, écouter des blagues ou des histoires sur n’importe quel thème.

Une fois encore, tout ceci se gère par la voix. Sans bouger de son fauteuil.

Créer des routines pour se simplifier la vie

Le quotidien des personnes âges peut être plein d’activités mais ce sont souvent les mêmes. Et cela tombe bien, c’est le mot “routine” qui a été choisi par les assistants vocaux pour définir une suite d’actions, pré-programmées qui permettent de prendre en charge son quotidien.

Voici un exemple de routine qui pourrait démarrer dès le réveil, simplement en disant “Alexa Bonjour” à une enceinte Echo posé sur la table de nuit, avant même de se lever :

  • La lumière s’allume dans la chambre, la cuisine et la salle de bain.
  • On entend le bulletin météo et les dernières infos, locales, nationales ou thématiques.
  • La cafetière se met en route,
  • Alexa dit « N’oubliez pas de prendre votre médicament »
  • Alexa donne les événements de son agenda pour penser à souhaiter un anniversaire ou aller à un rendez-vous.
  • La télé se met en marche
  • Alexa aide à faire un peu de sport
  • etc.

Sky is the limit.

Un service de surveillance

Progressivement, les assistants vocaux sont également en train de devenir des systèmes de sécurité. Couplé avec une caméra extérieure et intérieure, pour la personne qui vit seule, c’est la possibilité de gérer par la voix la surveillance de son domicile, de savoir qui sonne à la porte et même d’ouvrir la porte. Il peut également surveiller la maison la nuit, pendant qu’on dort, pour se sentir en sécurité.

L’assistant vocal peut débloquer la serrure. Rentrer chez soi et dire, via son téléphone, “Alexa ouvre la porte” et plus besoin de chercher ses clés qui sont toujours enfouies au fond de son sac. Sans oublier que cette simple commande “Alexa, ouvre la porte” peut également déclencher une routine qui allumera la lumière dans l’entrée, diffusera de la musique…

Un assistant vocal spécifique pour les personnes âgées

homekeeper skipitLa technologie de la voix est encore jeune, Alexa n’a que quatre ans. Mais on mesure déjà toutes les implications et les conséquences sur le quotidien de chacun. Y compris celui des personnes âgées.

En novembre dernier, le Journal de la Voix présentait le HomeKeeper, un assistant vocal destiné aux seniors et porté par Digital Airways une entreprise normande. Un appareil actuellement en phase de tests mais qui répond spécifiquement à tous les besoins des personnes âgées.

Parce que tout le monde sait parler, les appareils à commandes vocales sont simples à utiliser. Ils apprennent au contact de leurs utilisateurs, ils évoluent avec eux. Et la communication se simplifie de jour en jour, ne nécessitant pas de formulation complexe.

Toujours pas convaincu que les assistants vocaux pourraient être une solution idéale pour les personnes âgées ?

Ces articles peuvent vous intéresser :

L’enceinte Echo Dot en rupture de stock

Alexis

Salesforce lance son interface vocale: Einstein Voice

Alexis

Apple Music arrive sur Alexa : en quoi cela est logique

Alexis

Sherpa, un assistant vocal espagnol dépasse les 5 millions d’utilisateurs et lève des fonds

Alexis

Avec Zigbee Alliance, Amazon entend influencer la norme de la maison connectée

Antoine

Drivetime lève 4 millions de dollars pour des jeux vocaux pour conducteurs

Alexis

Laisser un commentaire