Journal de la Voix
Accueil » Business & Voix » Assistants vocaux : tests aujourd’hui, réalité demain ?

Assistants vocaux : tests aujourd’hui, réalité demain ?

 
-20% avec le code VT19-JOURNALVOIX

Les assistants vocaux ont envahi les maisons apportant un grand nombre de changements dans les comportements. Ils s’intègrent doucement dans les automobiles. Ils deviennent de plus en plus mobiles, que ce soit via les téléphones ou les oreillettes. Mais pour le moment, ils fonctionnent beaucoup sur un mode « question – réponse ». Sans présence humaine, ils ont encore peu d’utilité. Leur utilisation se cantonne à des demandes d’informations comme la météo ou les news, des jeux et de la domotique.

Nous sommes encore très loin de tous les services que cette nouvelle technologie peut rendre. Ici et là, des tests grandeur nature d’utilisation des assistants vocaux sont effectués par Amazon, Google et quelques développeurs dans d’autres secteurs d’activité. Des expériences pilotes qui préfigurent ce que les assistants vocaux pourront être demain.

Google Duplex vérifie les heures d’ouverture des magasins

En Nouvelle-Zélande, le 28 octobre prochain, Google Duplex AI va appeler les magasins pour connaitre leurs heures d’ouvertures en ce jour de fête du Travail. Il s’agit d’un programme pilote qui permettra à Google de mettre à jour Google Maps et les résultats des recherches magasins.

Google Duplex est une fonctionnalité de Google Assistant qui peut passer des appels au nom d’une personne pour exécuter des tâches simples comme la réservation dans un restaurant ou, comme ici, vérifier l’ouverture d’un magasin. C’est la première fois que des appels automatisés seront effectués à l’échelle nationale au près d’enseignes qui ont accepté de participer à cette expérience.

Le but du service est d’aider les consommateurs et les entreprises en vacances. Les acheteurs potentiels ne risqueront plus de se rendre dans un magasin qui pourrait être fermé, et l’entreprise sera en mesure d’informer les gens sur tout changement d’horaires.

Vérifier les heures d’ouverture en période de vacances n’est donc pour le moment qu’un programme pilote. Mais il pourrait s’étendre à plus de pays et plus de jours fériés si tout se passe bien. Et si une société comme Google peut le faire, rien n’interdit de penser que d’autres sociétés pourront dans l’avenir utiliser Google Duplex pour contacter leurs clients ou pour des démarches auprès de potentiels consommateurs.

Payer son électricité avec Alexa

En Inde, Amazon a développé une fonctionnalité qui permet de payer les factures des services publics via Amazon Pay. Un moyen de régler via Alexa ses factures d’électricité, de gaz, d’eau et d’internet d’une simple commande vocale.

Les utilisateurs indiens commencent par se connecter à leur compte Amazon Pay qui existe depuis août 2018 chez eux. Une fois la commande lancée de payer une facture, Alexa confirme le paiement et l’argent est transféré. Il y a également possibilité pour le consommateur d’ajouter un code PIN vocal pour plus de sécurité.

Il leur sera également possible de poser des questions à propos de leur compte Amazon Pay comme demander le solde ou ajouter des fonds. Chaque commande est confirmée par un message texte.

Cette première en Inde participe à la volonté d’expansion d’Amazon Alexa dans ce pays où l’hindi et l’hinglish (anglais indien) ont été récemment ajoutés à l’offre linguistique de son assistant vocal.

Ces paiements par la voix répondent également à une nécessité puisque le gouvernement local a retiré la majorité des factures papier.

Trouver un emploi par la voix

Les assistants vocaux seront-ils demain les nouveaux services de recrutement ? La question est légitime quand on voit comment deux projets fonctionnent actuellement pour proposer des postes dans des entreprises. D’un côté une application qui propose pour le moment à des entreprises de conseil en technologies et en informatique d’enregistrer des offres d’emploi. De l’autre, Mc Donald’s pour ceux qui voudraient se lancer dans la restauration rapide.

My Career Fit

My Career Fit est une application vocale pour l’emploi. Cette fois, elle met en relation des employeurs et les demandeurs d’emploi.

my career fit« Le plus grand défi en matière de recrutement est la lutte pour attirer l’attention des demandeurs d’emploi et des personnes qui ne recherchent pas nécessairement un premier emploi », a déclaré Gordon Collier à l’initiative du projet au site Voicebot. « My Career Fit est un autre moyen de trouver un emploi grâce à un assistant vocal. Nous offrons aux demandeurs d’emploi la possibilité d’écouter directement les employeurs. »

Une fois l’application activée sur Amazon ou Google, les utilisateurs posent des questions sur les emplois disponibles en privilégiant un lieu, leurs compétences ou une entreprise précise. L’application fera ensuite entendre un fichier audio d’une durée maximum de 77 secondes dans lequel le recruteur décrit le poste à pourvoir.

Apply Thru

Toujours à propos d’emploi, Mc Donald’s a depuis quelques temps développé l’application vocale Apply Thru pour Amazon Alexa et Google Assistant de trouver un emploi dans l’un de ses restaurants. Il suffit de lancer la skill ou l’action, de répondre aux questions avant de recevoir un lien sur son téléphone pour finaliser la candidature.

Le but de cette application est de simplifier le processus de candidature et réduire le temps de réaction des demandeurs. Pour exemple, si quelqu’un voit une publicité télé disant que MacDo recrute, il peut directement s’informer sur son enceinte connectée. Un moyen de lutter contre la procrastination qui nous touche tous, plus ou moins, dans notre canapé.

Voici quelques exemples des projets qui sont menés actuellement autour des assistants vocaux. Et il y en a évidemment de nombreux autres. Certains comme ceux en Nouvelle-Zélande et en Inde sont des tests qui pourraient être généralisés au reste du monde en cas de succès.

Les innovations autour de l’emploi touchent une catégorie pour le moment limitée d’entreprises. Mais là encore, si le succès est au rendez-vous, on peut très facilement s’imaginer cherchez un emploi sur un enceinte connectée. On le fait bien déjà sur son smartphone.

Etes vous prêts à chercher un emploi sur votre enceinte connectée ?

Ces articles peuvent vous intéresser :

Djingo de Orange : tout ce qu’il faut savoir

Alexis

Amazon lance les Skills Connections pour que des Skills puissent travailler ensemble

Alexis

Nos prédictions pour la voix en 2019

Alexis

Projet Alias : protéger sa vie privée sur Alexa et Assistant

Antoine

Microsoft lance le Cortana Skills Kit for Enterprise

Alexis

Retour sur le premier Voice Business Club

Alexis

Laisser un commentaire