Journal de la Voix
Accueil » Business & Voix » Un standard unique pour tous les objets connectés

Un standard unique pour tous les objets connectés

Depuis le début des assistants vocaux, la rivalité entre Amazon, Apple et Siri ne portait pas uniquement sur les enceintes connectées mais également sur tous les appareils que leurs enceintes pouvaient piloter. Chacun imposait un standard, pas toujours compatible avec le voisin. Les fabricants d’objets intelligents devaient soit faire leur choix, soit les rendre compatibles avec les différentes normes. A la fin de cette année, il n’y aura plus qu’un seul standard. Les rivaux se sont – enfin – mis d’accord.

Les assistants vocaux, Alexa, Assistant ou Siri, ne sont pas là uniquement pour vous informer, vous divertir ou jouer de la musique. Leur plus grosse contribution à notre confort, c’est leur possibilité de piloter par la voix des centaines d’appareils intelligents.

Depuis des années, les géants de la technologie, Amazon, Apple, Google, tentaient de dominer le marché de la domotique, imposant leurs propres normes et obligeant les fabricants d’ampoules, de caméra, d’aspirateurs ou autres de choisir l’assistant vocal qui les commanderait. Puis on a vu apparaître des appareils qui fonctionnaient avec les deux principaux géants. Mais était-ce bien raisonnable cette petite « guéguerre » d’influence .

Apres des années de rivalité, les trois grands sont donc parvenus à un accord pour une norme commune. Cette norme devrait entrer en vigueur à la fin de l’année. Et si tout va bien, 2021 sera l’année du standard unique pour tous les appareils connectés.

Un protocole unique pour fin 2020

La nouvelle approche de la maison connectée sur IP sera développée via un groupe de travail au sein des spécialistes de la maison intelligente, La Zigbee Alliance. Il s’agira d’un protocole basé sur IP pour une connexion directe à internet, sans besoin de passer par un pont comme c’est souvent le cas encore aujourd’hui. Ce protocole est déjà présent sur les Echo Show d’Amazon. De plus, il sera open source et libre de droits tout en permettant une communication sécurisée de bout en bout. Ce nouveau protocole fonctionnera aussi bien en Bluetooth qu’en WiFi.

standard unique pour objets connectesC’est donc une vraie bonne nouvelle pour les consommateurs. Outre les trois géants, les principaux acteurs clés du marché de la domotique, IKEA, Legrand, Leedaron, Nem Networks, NXP, Resideo, SmartThings, Schneider Electric, Signify, Silicon Labs, Somfy et Wulian ont également convenu qu’il était préférable de travailler ensemble plutôt que de s’opposer.

En clair, vous avez une enceinte Amazon avec Alexa et le thermostat Google Nest vous fait envie ? A partir de l’année prochaine, ils seront totalement compatibles, ce qui n’est forcément le cas aujourd’hui. Par ailleurs, il sera possible de mélanger les marques sans se soucier de leur compatibilité.

Pour ceux qui seront déjà équipés d’appareils, le kit actuel de connexion continuera de fonctionner parfaitement. Et la sécurité des appareils, qui est toujours sujet à caution, devrait être largement augmentée pour tous ces appareils intelligents. Ce qui rassurera les utilisateurs.

Seul inconvénient à cette bonne nouvelle, les consommateurs devront probablement acheter le nouveau kit pour que les futurs appareils fonctionnent avec cette nouvelle norme unique.

Une victoire pour Apple et Zigbee Alliance

Ce nouveau protocole est une victoire pour la Zigbee Alliance et pour Amazon. La société de Jeff Bezos était entrée au conseil d’administration de l’Alliance au début de l’année 2019. Un an plus tard, c’est cette norme qui est privilégiée. Une victoire que le Journal de la Voix avait senti venir.

La contribution de Zigbee Alliance à la propriété intellectuelle et comme organisateur des activités devrait assurer l’expansion de l’utilisation de ce protocole. Le protocole zigbee, open source était en concurrence avec Z-wave.

Mais le grand gagnant dans cette histoire pourrait être Apple. Quand on sait qu’Alexa est pris en charge par plus 100000 appareils intelligents, Assistant par 30000, Siri ne pilote que quelques centaines d’appareils, seulement. Désormais, il pourra en prendre autant que ses concurrents et, peut-être, gagner des parts de marchés importantes. 2021 pourrait aussi être l’année du retour de Siri dans la compétition.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Amazon lance les Skills Connections pour que des Skills puissent travailler ensemble

Alexis

L’application de méditation Headspace mise sur la voix et achète Alpine.ai

Alexis

Q : la première voix neutre pour assistants vocaux

Antoine

Les développeurs français peuvent monétiser leurs Skills Alexa

Alexis

53 millions d’Américains possèdent une enceinte intelligente

Antoine

Alexa disponible sur Windows 10

Alexis

Laisser un commentaire